Les chromos et images publicitaires

Publié le par Pascaline

img48510.jpgchromo.jpgimg621.jpgimg619.jpgimg620.jpgimg618.jpgimg617.jpgimg616.jpgimg615.jpgimg614.jpgimg613.jpgimg612.jpgimg611.jpgimg610.jpgimg609.jpgimg608.jpgimg607.jpgimg606.jpgimg605.jpgimg604.jpgimg603.jpgimg602.jpgimg601.jpgimg600.jpgimg595.jpgimg594.jpgDans les années 1850 la révolution industrielle engendre de nouveaux produits qui nécessitent de la "réclame" , pour conquérir les marchés naissants
c'est le cas notamment du lait concentré, du chocolat , de la chicorée et de beaucoup d'autres produits.
Confrontés à une grande concurrence, les négociants des grandes villes distribuent alors des images pour promouvoir leur commerce et essayent de fidéliser ainsi leur clientèle.
Puis ce sera le tour des grands magasins comme le Bon Marché, le Louvre, la Samaritaine etc...
Dès lors, et jusqu'en 1939, la petite image chromolithographiée, différente chaque semaine, attire les écoliers désireux d'enrichir l'album réservé à leur précieuse collecte.
En un siècle, de 1872 à 1975, la Compagnie "Liébig" distribue ainsi, 1871 séries de 6 (ou plus) d'images.

Le chromo occupe aujourd'hui une place de choix dans le petit monde du vieux papier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article